La PAIX notre bien commun

Déclaration du PCF au rassemblement du 22 septembre Journée Internationale de la Paix (angle rues Gambetta/Bach)

 

LA PAIX notre bien commun

 

Ce 22 septembre, Journée Internationale de la Paix dans divers lieux en France, nous marchons, nous nous rassemblons la voix humaine de la Paix.

 

C’est en opposition au gouvernement mis en place par le président Emmanuel Macron et son Premier ministre en 2017 qui est dans la lignée des choix en matière de politique internationale et européenne faits par ses deux prédécesseurs.

 

L’une des premières décisions du chef de l’État a été de porter – suivant les voeux de Trump pour tous les pays membres de l’OTAN – le budget de la défense nationale de notre pays à 2% du PIB, et ce dès 2022, soit à plus de 50 milliards d’euros contre les près de 32,7 milliards (dont 3,5 milliards pour les armes nucléaires) en 2017.

 

Au Printemps il a été proposé le vote d’une loi de programmation militaire prévoyant de consacrer 6 milliards d’euros par an pour un nouveau renouvellement de la flotte de sous-marins nucléaires.

A cet égard il convient de noter qu’un seul exemplaire du missile M 51 porté par les sous-marins nucléaires (16 missiles sur chacun des 4 sous-marins) coûte 150 millions d’euros soit l’équivalent de 150 scanners corps entier dont les hôpitaux publics ont tant besoin.

 

Ces décisions laissent présager l’accentuation de la dérive militaire de notre politique internationale et la perte accrue de notre indépendance militaire au profit d’une « défense européenne », en réalité complètement intégrée à l’OTAN selon les termes des traités de Maastricht et de Lisbonne.

 

A Bruxelles, le président français ne s’est pas opposé à la décision d’impliquer les armées des pays membres de l’OTAN dans la coalition internationale contre l’EI au Proche-Orient, cantonnant encore et toujours la « lutte contre le terrorisme » à une dimension militaire.

Rajoutant la guerre à la guerre.

 

Cette augmentation, qui va avec celle de la vente d’armes au plan mondial, nous engage dans une nouvelle course aux surarmements, alors qu’E. Macron ne donne pas signe, par ailleurs, d’engager notre pays dans le processus de ratification du traité international d’interdiction de l’arme nucléaire initié par l’ONU en décembre 2016.

 

Quand la guerre est devenue un commerce, la paix doit être un projet politique prioritaire

 

Nous sommes révoltés face à l’augmentation incessante des dépenses militaires qui sont passées de 1144 milliards de dollars en 2001 à 1739 milliards en 2017 et favorisent un commerce des armes immoral et dangereux, alors que le budget des Nations unies pour les opérations de paix est de seulement 8,7 milliards et que la lutte contre le réchauffement climatique nécessite des moyens importants tout comme la réalisation des Objectifs du Développement Durable.

 

La Paix ne signifie pas l’absence de guerre sur le territoire. Lavilliers dans « Faits divers » chantait : « comment va le monde, il est rouge sang ».

Effectivement selon une étude à partir de plusieurs critères, 10 pays dans le monde ne sont pas en guerre. C’est-à-dire sans guerre intérieure, à leurs frontières, avec un autre pays, ou sur des opérations de guerre extérieures.

 

Installer la Paix ne signifie pas seulement déposer les armes.

La Paix véritable passe en effet par la défense des droits de la personne pour toutes et tous. C’est pourquoi la Journée Internationale de la Paix 2018 est placée sous le thème suivant :

‘‘Le droit à la Paix 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ’’. (Déclaration du Secrétaire Général de l’ONU)

 

Je cite Jaurès :

« Messieurs, il n’y a qu’un moyen d’abolir enfin la guerre entre les peuples, c’est d’abolir la guerre entre les individus, c’est d’abolir la guerre économique, le désordre de la société présente, c’est de substituer à la lutte universelle pour la vie — qui aboutit à la lutte universelle sur les champs de bataille — un régime de concorde sociale et d’unité. »

 

Nous sommes des dizaines de millions de femmes et d’hommes en France, des centaines de millions en Europe et dans le monde à aspirer à la paix. Nous sommes lucides : c’est en agissant ensemble, toujours plus nombreux, que nous verrons s’imposer d’autres logiques que celles de la peur, de la haine, du pillage des ressources et richesses au plan international.

 

Nous sommes persuadés qu’aucune de nos différences de convictions, d’appartenance ou de sensibilités philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres ne doit faire obstacle à l’expression de cette aspiration commune.

 

Pour les communistes, la sécurité humaine collective consiste à rompre avec les politiques et  logique de guerre, rompre la mainmise des marchés et institutions financières sur les logiques de mondialisation.

 

La France, en adoptant une diplomatie préventive et de l’intérêt partagé peut, dans un même mouvement, engager une série d’initiatives majeures. Les communistes proposent :

 

Au plan International

  1. Ratifier et appliquer le traité de désarmement et d’interdiction des armes nucléaires, adopté sous l’égide de l’ONU en juillet 2017.

Exigeons tous ensemble  que la France, membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU, 6ème puissance mondiale, rejoigne ce mouvement historique d’éradication de l’arme nucléaire. En 2017 la coalition d’organisations citoyennes ICAN à recu pour son action le Prix Nobel de la Paix.

  1. Mettre fin aux ventes d’armes aux pays belligérants ou participant à une montée des tensions.

Oui nous sommes nombreux à nous opposer à la politique actuelle de ventes d’armes à des pays aux politiques agressives de régimes autoritaires et dictatoriaux : l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Iran, Turquie, Russie, Israël, Égypte, aujourd’hui parties prenantes des guerres du Moyen-Orient (Syrie, Yémen, colonisation des territoires palestiniens, répression et massacres des populations kurdes) mais aussi à des pays en conflit larvé comme l’Inde et le Pakistan

  1. Demander une réunion spéciale du Conseil de sécurité de l’ONU pour engager la préparation d’une « cop de la finance mondiale, de l’harmonisation et de la justice fiscales » (selon la résolution adoptée à l’Assemblée nationale en février 2017 sur proposition du député communiste Alain Bocquet).
  2. Engager sous l’égide de l’ONU, la tenue d’une conférence régionale pour la paix et le développement des proche et moyen-orient, conférence inclusive et multilatérale, avec pour ordre du jour la résolution et prévention des conflits de la région, sa dénucléarisation, son désarmement, la mise en place d’une exploitation concertée et déprivatisée des ressources pétrolifères et gazières prenant compte de la transition énergétique et du droit à l’énergie pour les peuples de la région, la protection des ressources en eau comme bien commun universel.
  3. Reconnaître l’État palestinien et soutenir les luttes des organisations progressistes et démocratiques engagées pour les droits politiques et culturels des Kurdes partout où ils vivent.
  4. S’engager dans le renforcement démocratique des institutions multilatérales et pour l’augmentation des cotisations des États-membres à l’ONU et ses opérateurs : FAO, HCR, PNUD et Unesco ; ainsi que pour la mise en oeuvre des Accords de Paris sur le réchauffement climatique, et dans le cadre d’une réforme de l’ONU agir pour la mise sous contrôle des instances de l’ONU des Institutions monétaires internationales et pour le lancement d’une monnaie commune mondiale.
  5. Promouvoir l’organisation d’une Conférence mondiale pour la paix et le progrès, sortir de l’OTAN et initier sa dissolution pour lui substituer des cadres de coopération et de sécurité collective sous égide de l’ONU, renforcer le poids et la capacité d’initiative de l’OIT (droit du travail, salaire minimum, droit de grève, protection sociale et

retraite), garantir l’application de la Convention de Genève et proposer son extension aux réfugiés climatiques et exilés économiques.

 

Au plan Européen

  1. Prendre une initiative pour faire de l’Europe un espace exempt d’armes nucléaires et tenir une Conférence pour la création d’un large cadre européen commun et inclusif de coopération et de sécurité collective dépassant les limites de l’UE actuelle, incluant la Russie et tout pays non membre de l’UE, pour engager des projets de sécurité et coopération communes, de développement économiques mutuellement bénéfiques entre États membres de l’UE, et entre l’UE et son voisinage est-européen ainsi qu’avec les pays d’afrique, du maghreb et du proche orient.
  2. Abandonner les négociations sur les traités de libre échange Tafta, Ceta et travailler à de nouveaux traités internationaux de maîtrise des échanges pour le développement de biens communs partagés.
  3. Investir dans le développement commun et initier l’organisation d’une conférence européenne pour la restructuration des dettes des États : annulation partielle et révision des conditions de remboursement.
  4. Organiser un sommet social européen pour abroger la directive sur les travailleurs détachés, faire converger les salaires, temps et conditions de travail vers le haut, pour une harmonisation sociale la plus avantageuse aux travailleurs
  5. Lancer une consultation nationale populaire et citoyenne en vue de la rédaction d’un nouveau traité européen pour une Europe des peuples et nations libres, souveraines et associées qui sera soumis par référendum aux Français.

 

Au plan National

  1. Élaborer de grandes orientations et priorités de la politique internationale et européenne de la France à l’occasion d’une conférence nationale regroupant parlementaires, élus locaux, associations, syndicats et partis politiques avant présentation et débat à l’Assemblée nationale et au Sénat. A ce propos une association des villes pour la Paix existe !
  2. réviser le budget de la défense et organiser une consultation nationale pour la rédaction d’un nouveau livre blanc de la défense nationale et de la sécurité humaine collective.
  3. refonder les politiques de visa en respect des conventions et du droit international. Affirmer une politique digne et hospitalière de la France à l’égard des migrants et réfugiés, et une Europe de la solidarité garantissant les droits des migrants et réfugiés, la solidarité et cohésion sociale, le droit de circulation pour toutes et tous.

 

  1. refonder la politique d’aide publique au développement pour la porter à 1% réel du PIB. conformément aux engagements pris de longue date par la France.5% des dépenses militaires mondiales pendant 10 ans suffiraient, selon l’ONU pour résoudre les principaux problèmes de l’Humanité (eau, soins, alimentation, anaphabétisme…)

 

 

Extrait de Jaurés à l’Assemblée :

Enfin, le commun idéal qui exalte et unit les prolétaires de tous les pays les rend plus réfractaires tous les jours à l’ivresse guerrière, aux haines et aux rivalités de nations et de races.

Je ne vous dis pas : c’est une certitude toute faite. Il n’y a pas de certitude toute faite en histoire. Je sais combien sont nombreux encore les points malades d’où peut naître soudain une passagère inflammation générale.

 

Mais je sais aussi qu’il y a vers la paix des tendances si fortes, si profondes, si essentielles, qu’il dépend de vous, …..Comme nos aînés ont réalisé le paradoxe de la grande liberté républicaine.

 

Osons dire avec Jaurès  et avec des millions d’hommes et de femmes, que maintenant la grande paix humaine est possible, et si nous le voulons, elle est prochaine.

22septdaniel (5)22septdaniel (3)22septdaniel (2)22septdaniel (1)

22septdaniel (4)

images originales disponibles à la demande

et pour sauvegarder celles-ci, libres de droit of course, click droit!

autres photos ici:

https://pcf-bourg-bresse-revermont.com/2018/09/22/fichez-nous-la-paix/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s