CETA : c’est aux citoyen-ne-s de décider directement

Publié le 23/07/2019 par PCF

Avec la bénédiction du Président de la République, les députés En Marche ont choisi de ratifier cette après midi à l’Assemblée nationale le très mauvais accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA). Comme le Mercosur ( accord de libre échange avec 4 pays d’Amérique du sud), le CETA n’a d’autre objectif que de servir les logiques de mise en concurrence des peuples, des salariés mais aussi notre agriculture.

Les députés communistes ont unanimement voter contre ce nouveau traité qui constitue une arme de destruction massive des droits démocratiques, sociaux et environnementaux : il s’inscrit à rebours des Accords de Paris sur le climat, il porte atteinte à l’avenir de notre agriculture, et garantit la suprématie des grandes multi-nationales sur les Etats, les citoyens, sur toute organisation démocratique et toute politique publique dont ils se dotent.
Il ne suffira pas à la majorité LREM d’Emmanuel Macron et Edouard Philippe de jouer sur les mots en parlant d’un accord prétendument de « juste-échange » pour cacher la nature réelle de ce texte et ses conséquences sur la vie des peuples d’Europe et du Canada.
Dans une période où le rejet de la construction ultralibérale de l’Union européenne s’exprime largement, et où un profond mouvement citoyen exige de répondre durablement à l’urgence climatique, c’est aux citoyen-ne-s eux-mêmes directement de décider de l’adhésion ou non à un tel accord.
Des alternatives existent comme celle de l’élaboration de traités de maîtrise des échanges entre les pays et différentes régions du monde fondés sur la réciprocité des échanges, la solidarité et la coopération avec pour but le relèvement des niveaux de vie, le plein emploi, le développement des infrastructures, l’amélioration des conditions de travail, la garantie des droits sociaux et environnementaux, la transition écologique et la sécurité alimentaire…
C’est dans ce sens que le Parti communiste français poursuit son action avec ses élu-e-s, ses militant-e-s et dans tous les cadres de mobilisation citoyenne et populaire.

Un commentaire

  1. ces traités sont les outils derniers cris que les multinationales concoctent pour asseoir leur domination sur les Etats, avec l’ accord de leurs dirigeants. Vu leur complexité, peu de gens se sentent capables de donner leur avis, et bien sûr les médias jouent leur rôle de désinformation. Une consultation populaire serait certes souhaitable, mais les forces progressistes devraient mener un titanesque travail de fourmis d’explications simples en seraient- elles capables dans leur état actuel de désunion ?
    Le Parti a un rôle immense à jouer pour que le mécontentement actuel aboutisse, je pense que l’informatique est un moyen puissant de faire connaitre nos idées et nos propositions, de créer des liens avec des gens qu’on ne peut contacter.
    Merci de m’envoyer vos mails.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s