“Au nom de la Terre” et de la Solidarité

aunomdelaterre

 

 

“Au nom de la Terre” , allons voir ce film (Durée 1h43′), Affiche en PJ Projections à Bourg –

“Au nom de la Terre”  et de la Solidarité ce dimanche, aux séances de dimanche, dans toutes les salles de cinéma où il est projeté,  1€ sera reversé à Solidarité Paysans pour chaque place achetée..

les horaires de projection du film à l’Amphi à Bourg :

Dimanche 29 septembre : 14h / 16h30 / 19h / 21h30

Et si vous ne pouvez vraiment pas être solidaire financièrement dimanche, …….

Allez voir le film quand même, c’est aussi une forme de résistance :

Lundi 30 septembre : 14h / 16h30 / 19h / 21h30

Mardi 01 octobre : 14h / 16h30 / 19h / 21h30

A diffuser sans modération. 

Peut être passe-t-il ou est-il programmé dans un ciné plus proche de chez vous.

> Message du 27/09/19 13:33
De : « Confédération paysanne de l’Ain » <paysain@yahoo.fr>

Tous et toutes au ciné ce dimanche !

Le film « Au nom de la Terre » réalisé par Edouard Bergeon, a fait sa sortie nationale ce mercredi 25 septembre.

> « Nous avons l’honneur d’être soutenu dans notre action par Guillaume Canet, Edouard Bergeon, le réalisateur, Christophe Rossignon, le producteur et Diaphana, le distributeur. Ils ont déployé beaucoup d’énergie ces dernières semaines pour mettre en place une opération en faveur de Solidarité Paysans. Nous vous encourageons donc chaleureusement à aller voir le film dimanche, avec vos ami-e-s, vos voisin-e-s, votre famille ! Au nom de la terre est un film important qui montre l’échec du modèle agricole industriel, et que le suicide des agriculteurs est une question de société et non un problème individuel. » (Solidarité Paysans)

Synopsis du film :
> Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.

> Voir témoignages ci dessous de la visite de l’équipe Solidarité Paysans à l’Elysee.
> Confédération paysanne de l’Ain
> Maison des associations
> 2, boulevard Irène Joliot Curie
> 01000 BOURG EN BRESSE
> 04 74 45 25 59
> ain@confederationpaysanne.fr


———- Forwarded message ———
> > De : BOUGEARD SP Patrick <bougeardpatrick@gmail.com>
> > Date: ven. 13 sept. 2019 à 16:54
> > Subject: [animation] Visite à l’Elysée
> > To: ca@solidaritepaysans.org <ca@solidaritepaysans.org>, <responsables_asso@solidaritepaysans.org>, SP animation <animation@solidaritepaysans.org>, SP accompagnement <accompagnement@solidaritepaysans.org>

> Bonjour à tous.

l’invitation de l’équipe du film « Au nom de la terre », j’ai été convié à l’Elysée par Monsieur et Madame Macron pour une projection du film.
 
Nous étions 18, petit comité, Solidarité Paysans était la seule structure agricole présente, les autres personnes présentes étaient des techniciens du film ou de la production, un chef cuisinier (Alain Passard 3 étoiles), les agriculteurs chez qui le film a été tourné et Michel Tesseydou (un nom qui parle sûrement aux anciens, il fut président du CNJA de 1984 – 88 puis secrétaire général de la FNSEA qu’il quitta en 1996 pour désaccord politique.)
 
Le débat a été courtois et franc, il est vrai que la situation le facilitait. Un débat pacifié, l’action de Solidarité Paysans étant un peu au cœur de la soirée.
Monsieur et Madame Macron ont maintenant une vision précise et détaillée de notre mode d’intervention et des objectifs, et du positionnement de Solidarité Paysans. 
 
Je dois ici dire un grand merci à Edouard Bergeon et Guillaume Canet qui ont loué, défendu la qualité du travail que les bénévoles et salarié.es produisent dans l’accompagnement des paysans en difficultés au jour le jour, et les résultats qui en résultent. Ils ont particulièrement insisté sur l’obligation de mettre en place un accompagnement dans le temps, ce qui m’a permis de rebondir sur le fait que l’accompagnement n’était jamais financé dans des structures de développement agricole, le Président en a convenu. Tout ce débat avait lieu dans le cadre des politiques agricoles du moment, ce qui a fait émerger des points de divergence entre le Président et moi.
 
Les autres sujets abordés ont été plus sur des questions récurrentes visant:
1 –  le financement du développement agricole, la question de la reconnaissance d’intérêt général et ses critères restrictifs.
2 – Le devenir du financement des ONVAR au travers du Cas-Dar pour lequel nous avons des inquiétudes.
3 – La question du financement de réseaux comme Solidarité Paysans.
Le moment charnière du débat a été quand Guillaume Canet et Edouard Bergeon l’on un peu acculé dans les cordes en demandant à Macron de s’engager sur le financement du réseau, sa réponse fut évasive, proposant de nous impliquer au travers des filières. Je lui ai répondu que nous étions transversal, des vaches des cochons, des volailles, etc… et qu’il serait difficile de nous faire une place dans ce dispositif filière.
Le seul engagement de Macron dans cette soirée a été: « Monsieur le président (SP) on réfléchit, je reviens vers vous et on vous mobilise ». 
 
Belle soirée, il faut reconnaître que le lieu est a découvrir, les produits des régions françaises sont très bien valorisés par le chef cuisinier.
 
Je ne sais pas ce qui ressortira de ce rendez vous, on dit, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent…………….je n’ai rien entendu. Par contre je pense que le couple présidentiel ne pourra plus jamais dire on ne savait pas:
– Ce qu’est la situation des agriculteurs en difficulté,
– Les difficultés auxquelles est confronté le réseau Solidarité Paysans et plus largement les associations de développement agricole.
– Ce qu’est Solidarité Paysans comme structure de défense et d’accompagnement des Paysans.
Il est au courant, s’il le veut, il a tous les éléments pour agir. La balle est dans son camp.
 
Bonne continuation a tous
Patrick
 
Patrick BOUGEARD
Président de Solidarité Paysans nationale

9, Allée d’Aquitaine 

35137 BEDEE 

06.07.54.91.88

bougeardpatrick@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s