15 préjugés sur les migrations

….

Pour les 80 ans de La Cimade,
Bourg en Bresse fait partie des 26 villes choisies pour une
déambulation dans les rues ce vendredi 15 novembre 2019
pour rappeler que l’immigration ne doit pas être choisie
Rendez-vous au Parc de La Madeleine à 8H00
 
La fédération de l’Ain du PCF appelle les adhérentes et adhérents disponibles à participer à cette action
dans ce moment où Macron et le Gouvernement Philippe ne cesse de s’attaquer aux réfugié.e.s et aux migrant.e.s.

Le Gouvernement s’attaque aux migrant·e·s, La Cimade
descend dans la rue pour ses 80 ans
Communiqué de presse – 15 novembre 2019
Alors que le Gouvernement s’est attaqué frontalement aux droits des personnes étrangères la semaine
dernière en réduisant notamment l’accès aux soins des plus démuni·e·s, La Cimade descend dans la rue
pour dénoncer ces nouvelles mesures et propose une déambulation dans les rues de 26 villes en France
pour rappeler que l’immigration ne doit pas être choisie.
La Cimade fête ses 80 ans, 80 ans de lutte et de résistance pour la liberté et les droits fondamentaux des
personnes déplacées, exilées, migrantes et réfugiées. Pour sensibiliser le public sur la richesse du phénomène
migratoire, des déambulations ont lieux à Figeac, Alès, Montpellier, Montreuil, Vannes, Pau, Lyon, Toulouse,
Paris et ici, à Bourg-en-Bresse. Au total 26 villes sont mobilisées.
Lors de cette action dans la rue, un hommage sera rendu aux personnes étrangères venues d’ailleurs qui ont
contribué au rayonnement intellectuel, culturel, artistique et économique de la France. Il s’agit aussi de porter
une parole forte sur l’accueil des personnes étrangères aujourd’hui, les solidarités nécessaires et une nouvelle
politique d’accueil recentrée sur l’hospitalité et le respect des droits.
Moïche Zakharovitch Chagalov, Sara Illinichtna Stern, Wilhelm Apollinaris de Kostrowistzky ou Maria
Salomea Sklodowska plus connus sous les noms de Marc Chagall, Sonia Delaunay, Guillaume Apollinaire ou
Marie Curie auraient-il pu rester en France à l’heure des politiques répressives mises en oeuvre par Emmanuel
Macron et son Gouvernement ?
Après avoir dormi sous des tentes porte de La Chapelle, ils et elles auraient peut-être été déboutées de leur
demande, considérées comme des fraudeuses, enfermées et expulsées du territoire avec une interdiction de
revenir en France et en Europe de 5 ans.
Il est grand temps de changer de regards sur les personnes étrangères.
Rendez-vous au Parc de la Madeleine le vendredi matin 15 novembre à 8h pour une action de rue inédite et
originale.
> Pour aller plus loin : lire le document de décryptage de 15 préjugés sur les migrations

https://www.lacimade.org/publication/decryptage-sur-les-migrations/

 

….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s