Lettre ouverte à M. Arnaud Cochet, Préfet de l’Ain

………….

Bourg-en-Bresse, le vendredi 3 janvier 2020

Lettre ouverte à M. Arnaud Cochet, Préfet de l’Ain, sur la situation de la famille S.

Nous, citoyens, militants associatifs et politiques, et plusieurs élus de la ville de Bourg-en-Bresse, avons été informés de l’expulsion imminente d’une famille albanaise dont les enfants, mineurs, sont scolarisés depuis plusieurs années dans une école de la ville.

Nous réaffirmons tout d’abord le droit de tout enfant à pouvoir vivre en famille comme le stipule la Convention internationale des droits de l’enfant que la France a ratifiée. Comment comprendre alors la décision de vouloir expulser le père de ces enfants, et de les priver ainsi de leur parent ?

Nous réaffirmons la nécessité de prendre des décisions qui soient circonstanciées et adaptées à chaque situation. Comment alors comprendre la décision d’expulser une des jeunes filles majeures de cette famille, la séparant et la coupant de sa famille et de ses parents, alors que dans le même temps, un titre de séjour est octroyé à sa sœur ?

Nous réaffirmons le droit universel pour tout enfant de vivre en famille dans la sécurité. Comment comprendre la décision  de mettre en œuvre aujourd’hui une OQTF, procédure d’expulsion, en laissant planer l’épée de Damoclès sur la tête des deux enfants scolarisés en classe primaire, alors que cette famille est en France depuis 7 années, et y est réellement intégrée.

Nous demandons à Monsieur le préfet de l’Ain de se libérer d’une logique purement administrative et systématique, pour faire preuve d’humanité et de discernement dans l’examen des demandes de régularisation des situations des demandeurs d’asile déboutés.

Nous demandons à Monsieur le préfet de l’Ain d’associer les différents acteurs locaux concernés à l’élaboration d’une politique de régularisation et d’intégration des migrants, y compris ceux qui sont déboutés du droit d’asile, comme l’ont fait ses prédécesseurs, pour prendre en compte les droits universels de l’enfant et les situations humaines sur la base de critères de régularisation antérieurement adoptés. Nous en appelons à la compréhension et à la bienveillance du représentant de l’État pour que des solutions pérennes soient apportées aux familles étrangères qui manifestent un véritable désir de s’intégrer à la société française, dans le cadre notamment de la circulaire du 28 novembre 2012 dite « circulaire Valls ».

Devant la situation humanitaire très difficile de cette famille, nous en appelons au représentant de l’État dans l’Ain pour réexaminer le dossier administratif de cette famille en vue de permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité en France, dans un pays qu’ils connaissent bien. Nous comptons sur le préfet de l’Ain pour qu’il régularise la situation de cette famille et permette à la jeune fille expulsée de revenir vivre auprès de ses parents et de sa fratrie.

Signé : de nombreux citoyens, associations et partis politiques dont :

ASDA (Aide Solidarité envers les demandeurs d’asile), association AIDES, Attac-01, CCFD Terre solidaire, Cent pour un toit-01, CGT Éducation de l’Ain, La Cimade, Collectif Solidarité Migrants, Ensemble !-01, Europe-Écologie-Les Verts de l’Ain, FCPE-01, Fédération de l’Ain du Parti Socialiste, la France Insoumise, FSU-01, Génération.s, Ligue des Droits de l’Homme (section de Bourg-en-Bresse), Lutte Ouvrière, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français (PCF-01), Réseau Éducation sans Frontières (RESF-01), des enseignants de l’école Daudet à Bourg-en-Bresse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s